pompes centrifuges

La pompe centrifuge est l’une des pompes les plus utilisées dans le milieu industriel. C’est un dispositif mécanique conçu pour déplacer un fluide au moyen du transfert d’énergie de rotation à partir d’un ou plusieurs rotors entraînés, appelés roues. L’avantage de ce type de pompes réside dans le fait qu’elles ne demandent que peu d’entretien. En revanche, il est tout de même nécessaire de mettre en place une stratégie de maintenance pour éviter les pannes qui peuvent avoir des conséquences financières ainsi que sur la productivité.

Les principales pannes pouvant affecter la pompe

  • Une fuite de la garniture mécanique : la garniture mécanique est le principal élément d’usure d’une pompe centrifuge. Les pompes pour eaux chargées sont notamment composées de deux garnitures mécaniques avec entre elles du liquide qui est généralement de l’huile. Il peut arriver que des fuites surviennent et entraînent donc une panne. Ces fuites peuvent être causées par le fonctionnement à sec de la pompe, la distorsion thermique, le désalignement des bagues d’étanchéité, etc.

 

  • Des problèmes de processus : ils interviennent lorsque la pompe utilisée ne correspond pas aux besoins réels. Il est donc crucial d’installer la bonne pompe pour votre application spécifique.

 

  • L’usure de la turbine : elle peut découler de l’érosion, mais aussi d’un déséquilibre de pression causé par un mauvais dimensionnement de la pompe.

 

  • Une défaillance d’accouplement mécanique : les problèmes de couplage les plus courants sont souvent dus à un désalignement, une surcharge, une lubrification inappropriée, un excès de vibration, etc.

 

  • La cavitation : c’est un processus causé par les changements de pression lorsque le liquide se déplace à travers le rotor.

L’Analyse des défaillances 

Les symptômes permettant d’identifier une pompe défectueuse sont souvent difficiles à déterminer et nécessite généralement l’intervention d’un spécialiste. Voici tout de même les indications de pannes les plus facilement détectables :

  • La baisse de la performance : l’usure est généralement indiquée par une réduction progressive des performances de la pompe jusqu’à ce que le point de rupture soit atteint, ce qui fournit une notification préalable d’une défaillance imminente. Ce type de condition souligne la nécessité d’une mesure de performance constante en ce qui concerne la température, la pression, le débit, les vibrations et la consommation électrique de la pompe. Il est donc fortement recommandé de suivre ces paramètres et si vous constater des anomalies à ce niveau, il est probable que votre pompe comporte une défaillance.

 

  • Fréquence d’occurrence d’un problème : une autre façon de détecter une défaillance est l’apparition trop fréquente d’un problème, par exemple lorsque le joint mécanique dans une pompe doit être changé à une fréquence trop importante. Dans cette situation, le joint agit simplement comme le « fusible » dans le système. Par conséquent, on peut en déduire que le problème provient probablement de l’arbre de la pompe ou de la disposition de la tuyauterie.

 

  • Des vibrations excessives : quand la pompe émet un bruit excessif et inhabituel, cela peut être une indication de la cavitation. Elles sont dues à une hauteur d’aspiration trop élevée, un tuyau d’aspiration trop long, bouché ou dont la doublure est effondrée. Des roulements défectueux peuvent également provoquer un bruit excessif. Le bruit doit être qualifié de bruit mécanique ou hydraulique. Pour connaître le genre exact du problème, il suffit de faire fonctionner la pompe brièvement sans eau. Si le bruit n’est plus présent, il est de nature hydraulique. Si le bruit est présent après avoir retiré le fluide, alors c’est mécanique.

 

  • Une surchauffe de la pompe : Elle se produit particulièrement lorsqu’il y a un débit limité de liquide entrant ou sortant. La surchauffe permet également de déterminer des manquements dans la capacité de la pompe à traiter l’air à travers une conduite d’évacuation, une soupape de décharge d’air ou une conduite d’évacuation à extrémité ouverte.

 

  • Une surconsommation d’énergie : lorsque la pompe est affectée par le phénomène de cavitation, celle-ci a tendance à consommer plus d’énergie que d’habitude.

L’entretien de la pompe 

La maintenance constitue généralement le deuxième élément de coût le plus élevé après la consommation énergétique de la pompe. Il est cependant nécessaire de mettre en place une stratégie d’entretien optimale pour rallonger la durée de vie de tout équipement industriel.

La première étape de cette stratégie consiste à établir un planning de maintenance préventive. (Consultez notre blog pour savoir Comment mettre en place un planning de maintenance pour vos installations industrielles ?).

Comme pour tous les autres outils industriels, ce planning pour être efficace, doit comporter des éléments de base tels que :

  • La définition de la date et de la fréquence de réalisations de chaque mesure préventive. Il s’agit par exemple, de décider de contrôler chaque semestre la pression de la pompe, le serrage des boulons essentiels, les raccords, etc.

 

  • La définition des actions de maintenance à suivre et de la manière dont elles doivent être réalisées pour s’assurer que chaque technicien intervenant sur la pompe respecte la procédure établie. Dans le cas de pompes centrifuges, on procède généralement à la lubrification des roulements et des raccords, à la vérification et au changement des joints, à la vérification du presse-étoupe et à la vérification et au remplacement des collerettes d’étanchéité. D’autres opérations de maintenance peuvent être nécessaires en fonction du modèle et il est donc recommandé d’effectuer les opérations décrites dans la documentation fournie par le fabricant.

 

  • La surveillance fréquente de certains paramètres dits essentiels au bon fonctionnement de la pompe et de son moteur tels que le niveau d’huile, la puissance de la pompe, les performances de la pompe, le moteur de la pompe, les plaques d’usure, etc.

En conclusion, il est primordial pour une entreprise industrielle, de mettre en place une stratégie de maintenance et de faire appel à un personnel qualifié pour l’installation, l’utilisation, la maintenance et le dépannage de ses pompes centrifuges afin d’éviter toute usure prématurée.

Notre blog fournit une information de qualité dans les domaines de la maintenance, des installations industrielles, des machines et de la technique en général. Vous pouvez consulter notre site internet pour plus d’informations sur nos offres. Pour être informé de nos futures publications, suivez-nous sur les réseaux sociaux.